La Montagne des morts

img 0 250 -350 (jpg)


Présentation

Ensemble architectural - L'Oasis d'Ammon
Cette colline est le principal cimetière de l’oasis d'Ammon, dans le désert égyptien.

Histoire

Appelée aujourd’hui Gebel El-Mawta, la montagne des Morts recèle plus de deux mille hypogées ou tombes creusées dans le sol. Les plus anciennes datent du VIè siècle av. J.-C. et de la XXVIè dynastie de pharaons. Mais on en a creusé jusqu’à l’époque chrétienne.

Certaines demeurent toujours inexplorées mais beaucoup ont malheureusement été très endommagées.
Les pillages ont commencé dès l’Antiquité, notamment pour récupérer les amulettes censées accompagner les morts dans l’Au-delà ou bien réutiliser les sarcophages. D’ailleurs certains loculi, les trous creusés dans les murs pour abriter un corps, l’ont été sans tenir compte des décorations ou inscriptions antérieures.

Dès cette époque, d’autres sépultures ont aussi souffert de la légende voulant que la montagne recèle des mines d’émeraudes. Un peu plus tard, d’autres encore ont subi les aléas de la guerre.
La tradition veut ainsi que Radwan, le chef de l’oasis au moment de la conquête arabe, ait jeté les momies dans les puits et les sources pour empoisonner ses ennemis.
Plus près de nous, certaines parois murales ont été détériorées pendant la seconde guerre mondiale : les tunnels servaient alors d’abris aux habitants de Siwa pendant les bombardements de l’oasis par les Italiens.

Aujourd’hui, la plupart des tombes encore visibles sont petites et ne recèlent qu’une ou deux salles sans décoration particulière. Seules quelques sépultures font exceptions comme celles de Niperpathot et de Si-Amon.
Les corps retrouvés tout comme le matériel funéraire sont assez similaires à ce qu’on peut trouver dans la vallée du Nil, preuve sans doute que les populations oasiennes antiques avaient totalement adoptées les coutumes égyptiennes.

Géographie

Cette nécropole se trouve dans un inselberg situé à quelques kilomètres du temple de l’oracle d’Ammon au cœur de l'oasis du même nom.
Montagne des morts (La)