Abydos

img 0 250 -350 (jpg)


img 1 250 -350 (jpg)


Présentation

Ville en L'Égypte
Abydos était la cité sainte du dieu Osiris.

Histoire

Fondée avant même l’avènement du premier pharaon, la ville d'Abydos fut toujours consacrée à des divinités funéraires. À la fin de l’Ancien Empire, quand le culte d’Osiris se développa, elle devint son principal lieu de culte. Ses prêtres étaient même censés avoir reçu la tête du dieu après sa mise à mort et le découpage de son corps par son rival, Seth.

Dans l’Antiquité, on prenait la tombe de Djer, un souverain de la toute première dynastie, pour une de celles d’Osiris. Chaque année, une procession s’y rendait depuis le temple et on y mimait son meurtre suivi de sa revivification par Isis.

Au XIIIe siècle avant notre ère, le pharaon Séthi Ier, qui voulait être assimilé au dieu, fit construire dans la ville son temple funéraire ainsi qu’un grand cénotaphe. Ce dernier était, symboliquement, une nouvelle sépulture divine. La grande salle souterraine comprenait une plateforme entourée d’eau représentant une île. Au-dessus, à l’air libre, s’élevait un monticule de terre entouré d’arbres montrant le caractère toujours renaissant d’Osiris.

Ce complexe funéraire royal était loin d’être un cas isolé. Dès ses origines, de nombreux monarques construisirent dans la ville leur tombeau pour gagner plus facilement l’Au-delà. Ils furent très vite rejoints par les plus pieux de leurs sujets. D’immenses cimetières s’installèrent progressivement autour de la cité et les archéologues y retrouvèrent les corps d’Égyptiens venus de tout le royaume.

Géographie

Cette cité était située juste au nord de la boucle du Nil, sur la rive ouest du fleuve, du côté où le soleil se couche et où, dans la tradition de l’Égypte antique, les morts s’en vont.
Abydos